Le lac Titicaca au Pérou : lac et montagne

Depuis Puno, nous avons pris le bateau le moins cher en direction de l’île Taquile dans l’espoir d’y passer la nuit, en traversant le lac Titicaca. Nous nous sommes retrouvés sur un bateau surchargé. Première étape, les îles Uros, passage obligatoire lorsque l’on navigue sur le lac.

C’était la deuxième fois en deux jours que nous les visitions et la motivation n’était pas forcément avec nous. Un incroyable piège touristique avec pour seul objectif, vous rendre tout et n’importe quoi.

Deux escales après, toujours sur le Titicaca

Après deux escales sur les îles, le bateau s’est mis en direct de l’île Taquile. Le trajet semblait interminable et tous les autres bateaux nous doublaient les uns après les autres, déprimant ! Et oui, l’inconvénient des bateaux pas cher… en plus de l’odeur et de l’inconfort, il fallait que cela dur des heures.

Une fois arrivés sur l’île, nous avons discuté avec une dame qui attendait les touristes pour leur proposer le logis. Sans demander le prix, nous avons accepté et nous l’avons suivie. L’épreuve Taquile commence, il faut grimper plus de 500 marches pour accéder sur le plateau de l’île et sous une trentaine de degrés ! Le Pérou est une épreuve…

L’île n’est vraiment pas grande et on se sent véritablement entouré d’eau au milieu de nulle part. Nous avons déposé nos affaires chez l’habitant – très spartiate. De la terre au sol, trois petits lits dans un coin. Dans la maison principale, une grande pièce où il faisait tout, ou presque… et le cochon qui cohabitait.

Nous nous sommes promenés, rapidement fait le tour. Nous sommes descendus de l’autre côté de l’île et avons profité sur calme ambiant.

La rencontre (surprenante) avec le grand père du gîte

En retournant à notre « gîte », nous avons rencontré le grand-père de la maison. Il nous a expliqué qu’il était un ancien musicien et qu’il était venu en France jouer avec son orchestre. Il nous a montré des photos de lui dans les journaux – ce fut un bon moment.

Le soir est arrivé à grands pas, nous avons diné chez l’habitant un plat bien local. La nuit tombe très rapidement et le froid en fait de même – je vous conseille fortement de bien vous couvrir.

Le lendemain, nous avons repris notre bateau pour une nouvelle traversée très … très longue !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
About Admin

Voyageur émérite je pose mes valises au Pérou et vous invite dans ce blog à suivre les guides.

C.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *